Poudlard Interactif

Ecole de magie : harry14
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Ven 28 Déc - 21:36

Salut!
Voici un mini chapitre que j'ai écrit, c'est la suite d'"un nouvel endroit".
J'espère que ça va vous plaire, n'hésitez pas à faire un commentaire.

Sur ce bonne lecture, et la suite très prochainement.

I


Diego vivait heureux maintenant. Il était avec la jeune infirmière qui l’avait accueillit quand il est arrivé au triangle des Bermudes, et avec qui il a eu un enfant, un garçon, qu’ils ont nommé Anthony, qui a dix ans maintenant. Cette fois-ci, c’était à son tour d’accueillir une personne au triangle, comme l’avait fait pour lui Richard. Il laissa sa famille au village, et alla sur la plage, là où tout nouveau venu arrivait. Il attendit dans la forêt qui était à proximité, jusqu’à ce que le nouveau venu fasse son apparition.





Diego attendit, le temps pour cette personne de reprendre ses esprits. C’était un homme, il se leva, et se comportait comme Diego quand il était arrivé : il restait debout, regardait autour de lui, se demandant où il était, ce qu’il se passait. Puis, au bout de quelques minutes, il se dirigea vers la forêt, d’où sortait Diego.





« Qui êtes-vous ? s’exclama l’homme.

-Ne vous inquiétez pas, je ne vous veux aucun mal, je suis là pour vous aider à comprendre ce qui vous arrive, où vous êtes. »

Diego s’expliqua, dit qu’il se trouvait au triangle des Bermudes, endroit merveilleux, paradis sur Terre. L’homme, nommé Anthony, l’écouta attentivement. C’était une personne assez imposante, cheveux noirs, yeux noirs. Il fut surpris par le tatouage en forme de dragon, qui faisait la taille de son bras droit. Mais il fut d’autant plus surpris que cet Anthony avait l’air calme, il eut même presque l’impression que finalement cet endroit n’impressionnait pas son invité.

-Il y a d’autres personnes ici ? demanda Anthony..

–Oui, bien sûr. On a des personnes de tous les siècles, qui sont toujours en vie, car une fois au Triangle, sauf pour les enfants qui doivent attendre d’avoir dix-huit ans, ne vieillissent plus. C’est un des pouvoirs du triangle.

–C’est intéressant. On peut aller les voir ?

– Oui, je vous amène à notre village, mais il faut que je vous prévienne de quelque chose : il y a des animaux, et ils parlent, mais n’ayez crainte, ils sont inoffensifs, tous très gentils, comme tout le monde ici ».

A ce –ci, l’inconnu ne répondit rien, et ils se dirigèrent vers le village.





Ce soir était organisé une fête. Tout le monde était invité. Cette fête permettrait à tout le monde de se revoir, ou de rencontrer de nouvelles personnes, car ici, chacun faisait ce qu’il voulait, car chaque désir est exaucé, et pendant ce temps là, les habitants n’avaient pas toujours l’occasion de se parler. On pouvait y manger et boire tout ce que l’on désirait. La fête débuta, on mit de la musique techno, et avait programmé la journée de sorte de danser pendant un coucher de soleil, beau et interminable. Richard se dirigea vers Diego, lui demandant comme cela se passait avec le nouveau venu.

- Il va très bien, il s’adapte assez vite, lui répondit-il. Pendant ce temps, un dénommé Thierry épiait leur conversation.

- Lui as-tu demandé ce dont il pouvait se souvenir avant d’arriver ici ?

-Non, pas encore. Je pensais lui laisser la soirée pour se reposer. Je parlerai avec lui demain.

Richard le laissa pour aller voir d’autres amis. Diego attendit que sa femme le rejoigne, ainsi que son fils. Là, Thierry s’approcha de lui.

- Ca va Diego ? Pas trop préoccupé par ton invité ?

- Non, pourquoi ?

Il attendit avant de répondre :

-Il est louche.

-Qui ?

-Le nouveau venu.

-Je ne vois pas pourquoi, qu’est-ce qui te fait dire cela ?

-C’est simple, et tu aurais dû le remarquer. Ne te souviens tu donc pas comment tu étais quand tu es arrivé ici ? Tu étais perdu, désorienté, il t’a fallu du temps pour te remettre, croire à ce qu’il t’arrivait.

-J’étais peut-être tout simplement plus sensible que les autres.

-Non, tu as réagit comme tout les autres avant toi. Méfie toi de lui, il a déjà des repères, je pense qu’il connaît cet endroit.

-Il serait déjà venu et Richard ne me l’aurait pas dit ?

-S’il est déjà venu, c’est à l’insu de tout le monde.

-Comment est-ce possible ?

-Je n’en sais rien. Mais méfie-toi de lui !

Thierry commença à partir.

-Ce ne sera pas la peine, il n’est pas dangereux, sinon le triangle ne l’aurait pas laissé entré », rétorqua Diego.

A ce-ci, Thierry se retourna et répondit avec le sourire :

-Pourtant il t’a bien laissé entrer.

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Sam 29 Déc - 20:54

Voici la suite.
II


-Ca va chéri ?

Diego sursauta. Il n’avait pas entendu Isabelle, sa femme, arriver derrière lui. Il était trop pris dans ses pensées, à ressasser ce que Thierry venait de lui dire. Isabelle avait bien remarqué qu’il semblait préoccupé, et lui demanda ce qu’il avait. Il la rassura, et lui demanda de ne pas s’inquiéter.

- Comment va notre fils ? Il n’est pas là ?

-Non, je l’ai laissé chez nous, il ne se sentait pas bien.

-Tout va bien ?

-Oui, ne t’en fais pas, juste un peu de fièvre, rien d’alarmant. Et puis quelqu’un est avec lui, Marie. Elle n’avait pas envie d’aller à cette fête, et s’est proposée de le garder pendant notre absence.

-D’accord, c’est gentil. Elle en fait déjà beaucoup, elle s’occupe beaucoup de lui.

-Oui, mais tu sais que c’est son travail.-

Oui, je sais. »

Il soupira.

-Qu’est-ce qu’il y a ? , demanda Isabelle.

-Je me dis juste que l’on n’est pas assez souvent avec lui. Il se sent peut-être délaissé.

-Tu sais que c’est ce qu’il faut pour lui. Richard nous l’a expliqué. Ce fut pareil pour les quatre autres avant lui.

Il ne dit rien.

-Et puis il va très bien, il ne se sent pas du tout délaissé, Marie me l’a dit et il me l’a dit.

Il eut un léger sourire.

-Allez, viens t’amuser avec moi et les autres.

Ils se dirigèrent vers un groupe, en train de discuter et de rire. A coté, un groupe de personnes dansait au rythme de la musique bretonne qui venait d’être mise.





-Fais attention à ce que tu fais, il ne faut pas éveiller les soupçons.

-Ne t’en fais pas, je reste prudent.

-Tu crois ? J’ai vu des tas de gens arriver ici, ils se comportaient tous de la même façon quand ils sont arrivés. Mais pas toi.



La fête battait toujours de son plein. Tout le monde s’était mis en ronde, se tenant par la main. C’était l’euphorie, tout le monde était heureux de se retrouver, de faire de nouvelles rencontres. Parmi eux se trouvaient trois jeunes de 18 ans, Alexandre, Davy et Axel. Tous trois étaient nés au Triangle des Bermudes. Ils n’étaient pas nés en même temps mais au triangle, une fois atteint la majorité, les gens ne vieillissent.( sauf s’ils le souhaitent, ce qui n’est jamais arrivé). Diego avait envie d’aller les voir, leur demander comment s’était passé leur enfance, et comment il vivait d’être ici. Il se résolut finalement à les laisser s’amuser, se disant qu’il aurait sûrement une autre occasion d’aller les voir.





-Que me suggère-tu alors ? Comment dois-je me comporter ? Conseille moi !

-Va te reposer, et ne te lève pas avant midi demain. Ensuite, pose tout un tas de questions, même si tu connais déjà les réponses, et avec un peu de chance, on te mènera à Richard.

-Et là je le tue ?





-Alors chéri ? Ca va mieux ?

-Oui, répondit Diego.

Pourtant, il redoutait quelque chose. Les paroles de Thierry ne l’avaient pas laissé indifférent, mais il y avait autre chose. Il avait un mauvais pressentiment, quelque chose l’angoissait, mais il ne savait pas du tout quoi, ni pourquoi.

-Ca te dit d’aller te baigner avec moi ?lui proposa Isabelle.

-Oui. Allons-y.

Ils se dirigèrent vers la mer, à l’écart des autres. Ils marchèrent sur le sable, main dans la

main, regardant le coucher de soleil. Au bout d’un kilomètre, sûrs d’être seuls, ils se déshabillèrent et se glissèrent dans l’eau. Ils ne furent jamais autant heureux, n’ayant jamais connu un tel bonheur, un tel amour.





-Non.

-Non ? Pourquoi ?

-Chaque chose en son temps. Fais ce que je te dis, et tout se passera comme prévu. Maintenant, va te coucher, repose-toi et attends au moins midi avant de te lever. Je sais que tu es impatient d’accomplir ce pour quoi tu es là, mais sois patient, fais-moi confiance. Et ne t’inquiète pas, il mourra. Ils mourront tous.



_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly
Co-directrice, Rédactrice en Chef, Helga Pouffsoufle,Bibliothécaire, Grande Inquisitrice
Co-directrice, Rédactrice en Chef, Helga Pouffsoufle,Bibliothécaire, Grande Inquisitrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 291
Age : 24
Localisation : **Dans la larme d'un ange**
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 19/08/2007

Caractéristique
Baguette: Poil de Licorne
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Dim 30 Déc - 1:58

Mouahaha t'es trOp fort.
Faut dire que ca fait bien flipper ton truc !
En tout cas bravo !
(t'as interêt à vite mettre la suite !!) xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry14.superforum.fr
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Dim 30 Déc - 23:14

D'accord! Merci ça me fait très plaisir de lire ce que tu as marqué. C'est très très gentil!!! Very Happy Je vais faire le plus vite possible pour la suite, promis!!!

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Lun 28 Jan - 0:05

Voilà la suite, double désolé car elle n'est pas très longue et j'ai mis du temps.
Mais en tout cas lachez vos com' et à bientôt pour la suite!
Bonne lecture!!!
III






Diego se leva. Lui et Isabelle ont dormi sur la plage. Le ciel était bleu de part et d’autres, le soleil brillait comme toujours. Isabelle se leva à son tour, et ils décidèrent de rentrer au village.





Anthony, leur fils, était allongé sur son lit, rêvassant. Marie entra dans sa chambre, et s’assit au bord de son lit. Elle le regarda, il la regarda un instant puis fixa le plafond. Elle prit la parole :

«-Dis-moi ce que tu as. A quoi penses-tu ? »

Il ne lui répondit pas. Elle lui prit la main, patienta, puis il finit par répondre :

« -Où sont mes parents ? »

-Ne t’inquiète pas, ils ne doivent pas être loin. Ils sont peut-être juste dehors, à discuter ou autre chose. Tu savais qu’ils sont allés à la fête, non ?

-Oui, et ils ne sont pas rentrés.

-Ils avaient juste envie d’être un peu tous les deux, tu ne penses pas ?

-Ils sont toujours tous les deux ! »

Des larmes coulèrent de ses joues. Marie reprit la parole :

« -Tu as raison. Tu te sens abandonner, c’est normal. Dis-moi, tu n’as pas pensé à quitter cette maison, et faire tout ce que tu veux ? »

Il la regarda, surpris.

« -Je suis sérieuse, même si tu n’as que dix ans, onze dans une semaine, tu peux partir et exaucé tous tes souhaits. Tu pourras revenir ici, bien sûr. Tu pourras également quitter le Triangle, et visiter ce qu’il y a au-dehors, comment les gens vivent. Je suis sûr que tu pourrais même les aider à améliorer leur quotidien, à les rendre heureux. Tu perceras tous les mystères encore non résolu du Triangle, à l’étendre, tu arriveras peut-être même à faire en sorte que tout le monde puisse vivre comme nous, tout en préservant la paix. J’ai de grands projets pour toi !

-Mais, je ne peux pas… »

Elle l’interrompit.

« - Ne t’inquiète pas, je ne te demande de faire cela tout de suite, du jour au lendemain. Tu as tout ton temps.

- Oui, mais je ne suis pas encore prêt. Tu ne m’as pas tout enseigné.

- Ton enseignement est pratiquement achevé. Je resterai à tes côtés, ne t’en fais pas.

- Et mes épreuves ?

- Tu les as réussit dès le premier jour où j’ai été auprès de toi.

- C’est terminé alors ?

- Presque. Juste une dernière chose. Il est un peu plus de midi, il ne devrait pas tarder. Je veux que tu fasses la connaissance de quelqu’un, de particulier, et avec qui, j’en suis sûr, tu t’entendras à merveille. »

C’est là qu’apparu au pas de la porte Anthony, le nouveau venu.

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Dim 3 Fév - 23:36

La suite.
IV




Richard croisa Diego et Isabelle. Il leur demanda d’entrer dans sa maison, il voulait leur parler de quelque chose d’important.





Pendant ce temps, Marie salua Anthony. Elle s’approcha de lui, et lui murmura à l’oreille :

« -Je suis contente que tu es m’écouté hier soir. Pour une fois.

-Il n’y a pas de quoi.

-Maintenant, vas discuter avec lui. Je serai dans la pièce d’à côté. Et n’oublie pas, vas-y doucement, progressivement. »

Elle quitta la pièce. Anthony la regarda s’éloigner, puis s’approcha du jeune Anthony qui le regardait. Ce dernier dit :

« -Alors, on a le même prénom

-Oui. »

C’étaient des paroles banales, mais aucun des deux ne savaient quoi dire. Ils se regardèrent dans les yeux. Tous deux se sentaient comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Le plus âgé reprit la parole :

« -Je sais qu’on ne se connaît pas. Mais j’aimerais que tu me parles de toi.

-Que voulez-vous savoir ?

-Tutoie moi plutôt. Tout. En tout cas, le plus possible. »

Il lui raconta qu’il était né ici, au Triangle, et que de ce fait, à partir de six ans, il suivait un enseignement de Marie. Il n’avait pas tout compris, mais il savait que c’était par peur, pour éviter qu’il tourne mal et que la paix au Triangle soit ébranlée. L’autre Anthony voulut lui demander plus de précision, mais Marie surgit dans la pièce :

« -Vite ! Il faut que tu t’en ailles. Ils vont bientôt arriver.

-Déjà ?

-Oui, allez, dépêche-toi ! »

Il salua le jeune Anthony, lui promit qu’ils se reverraient bientôt, et quitta la maison.



Diego et Isabelle sortirent de chez Richard. Il voulait juste leur parler du nouveau venu, que Diego devait aller le voir pour s’occuper de lui, pour qu’il se sente bien parmi eux. Mais il devait également le surveiller. Car Thierry lui avait fait part de ses inquiétudes envers Anthony. Il leur demanda d’autre part à tous les deux d’être proche de leur fils, sans donner d’explications. Ils prirent leur chemin vers leur maison, qui se trouvaient au Nord-ouest, à cinq cent mètres du village, à côté de l’hôpital où était logé tout nouveau venu.



Ils entrèrent dans leur maison. Avant que leur fils ne se lève pour aller les voir, Marie lui fit promettre de ne parler à personne pour le moment de ce dont ils ont parlé, ni de son entrevue avec Anthony. Il sortit de sa chambre, fit la bise à ses parents, et leur demanda comment s’était déroulé la fête. Ils dirent qu’ils s’étaient bien amusés, sans en ajouter davantage. Isabelle fit la remarque qu’elle trouvait Anthony en meilleure forme que la veille. Ce dernier confirma qu’il se sentait mieux. Il était l’heure de manger, et tous trois avaient une même envie : du poulet avec des frites, avec de la sauce. L’ordinateur des désirs apparut au mur, et Diego tapa la commande. Instantanément, le repas apparut sur la table. Isabelle demanda à son fils comment cela s’était passé avec Marie. « Bien. Comme d’habitude. », répondit-il. Comme promis, il ne leur parla pas de sa conversation avec Marie, ni avec Anthony.

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troy Evans
Godric Gryffondor, auror et prof de potion
Godric Gryffondor, auror et prof de potion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 155
Age : 24
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/11/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Lun 4 Fév - 19:05

trop bien ton histoire kdeiveigno et comme dit lilly sa fait flipper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Ven 8 Fév - 21:16

C'est gentil!!! Merci pour les commentaires!!! Very Happy

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Dim 24 Fév - 15:43

La suite
V


Une fois finit de manger, Diego alla à l’hôpital. Anthony était assis sur le lit, à attendre. Diego l’examina : il avait l’air perdu, comme il l’a été lui-même. Diego lui expliqua qu’il était chargé de s’occuper de lui. Il le rassura en lui disant que tout le monde avait vécu cela, que lui-même l’avait vécu il y a dix ans, et qu’il s’en souvenait comme si c’était hier. Il disait qu’il allait le laisser bientôt tout découvrir, mais qu’avant, il fallait qu’il essaye de se souvenir de son passé, et comment il s’est retrouvé aux alentours du Triangle des Bermudes.



Pendant ce temps…

Isabelle s’inquiétait pour son fils, elle le trouvait distant, et l’avertissement de Richard, qu’il fallait qu’elle soit proche de lui, ne la rassurait pas. Elle se demandait ce que ce dernier leur cachait ; Richard confia à Marie qu’il valait mieux tout avouer à Diego et Isabelle, mais elle refuse et arrive à le persuader du contraire, qu’il fallait encore garder le silence ; Thierry réfléchissait à un plan pour stopper la menace grandissante causée par Diego ; le maître du feu commença à envisager son retour au village.



Diego lui demanda comment il se sentait. Anthony lui répondit que sa tête lui tournait un peu, il avait des sortes de flash, mais il n’arrivait pas à distinguer ce qu’il voyait. Diego lui dit qu’il ne servait à rien d’insister. C’était normal, la mémoire lui reviendrait bientôt. Il l’invita à sortir de l’hôpital, pour marcher un peu. Anthony accepta. Le soleil et le ciel bleu persistaient.

-Il fait toujours aussi beau ? , demanda Anthony.

-Oui. En tout cas, dans cette partie de Triangle. Si vous préférez la neige, il y a un endroit au Nord où tout n’est que neige, c’est la montagne et où on peut faire également tout ce qu’on veut.

-Tu peux me tutoyer. Cet endroit est à combien de kilomètres d’ici ?

-Peu importe à combien de kilomètres. Il y a un moyen de se téléporter instantanément, où on veut, quand on veut.

Diego lui montra l’ordinateur des désirs.

-Comment fais-tu cela ?

- C’est tout simple, regarde.

Diego fit disparaître l’ordinateur. Il refit le geste pour faire apparaître l’ordinateur.

-D’accord, j’ai compris. Il faut faire un mouvement circulaire de la main, de la droite vers la gauche.

-Oui, c’est cela. Puis tu tapes le désir que tu veux. Ensuite, pour le faire disparaître, tu fais le même geste, en frôlant l’ordinateur, mais dans l’autre sens.

-Compris.

-Très bien. Maintenant, veux-tu qu’on aille à la neige ?

Anthony fit oui de la tête. Diego le laissa taper le désir sur l’ordinateur, et ils furent téléporter à la montagne.



-Bonjour Marie.

-Bonjour Isabelle. Où est Anthony ?

-Dans sa chambre. Il joue avec Méni.

Marie se dirigea vers la chambre. Avant d’entrer dans le couloir qui menait aux chambres, elle s’arrêta et se tourna vers Isabelle.

-Vous restez ?

-Oui, je veux assister à vos séances avec lui, répondit Isabelle.

-Il n’en est pas question. Vous savez ce que l’on vous a dit à votre mari et vous, il ne faut pas que vous soyez présents.

-Je veux être avec lui, je veux entendre ce que vous lui dites.

-Non.

-Si, vous passez plus de temps avec lui que moi.

-C’est la procédure, c’est nécessaire, dit Marie sévèrement.

-Je le sens plus éloigné de moi, plus distant.

-Allez interroger les autres qui ont vécu cela également. Vous verrez qu’ils sont proches de leurs parents, dit-elle sur le ton de l’agacement. Allez vous en maintenant, vous nous retardez ! ajouta-t-elle menaçante.

-D’accord, calmez-vous, je m’en vais.

Isabelle quitta la maison. Marie, à elle-même :

-Zut ! Je n’aurais pas du m’énerver comme cela.

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Jeu 28 Fév - 21:26

Coucou! Comme vous avez été sages voici deux nouveaux mini chapitres. Bonne lecture!
VI


La vue était splendide. La montagne dominait, au moins cinq mètres d’altitudes. La neige était parfaite. Diego avait déjà eu l’occasion d’aller à la montagne, dans les Alpes. Mais il préférait la mer. Il se disait qu’une fois qu’il aurait fini avec Anthony, il amènerait sa famille ici avec lui pour passer du bon temps. C’est à ce moment là qu’il remarqua qu’il a été peu souvent avec son fils depuis la naissance de ce dernier. L’autre Anthony se tenait derrière lui.

-A quoi penses-tu ?

Diego sursauta.

-Je me disais juste que j’allais emmener ma famille dans cet endroit, on s’amusera bien j’en suis sûr. Depuis que je suis ici, on est toujours resté du côté de la plage. Cela nous changera un peu. Et sinon on a également la possibilité d’aller en forêt, partout, où on veut, puisque le Triangle exauce le moindre de nos désirs.

La colère montait en Anthony, mais Diego ne remarqua rien.



Isabelle s’était rendu chez Richard, pour lui faire part de sa conversation avec Marie. Mais il n’était pas là. Elle attendit un peu, et sursauta quand quelqu’un entra. Elle reconnut la personne : c’était Davy, un des enfants nés au Triangle. Il avait maintenant sa majorité et ne vieillirait plus. Il la salua, elle aussi.

-Vous êtes Isabelle ? demanda t-il.

-Oui.

-Je me souviens de vous, vous vous étiez occupé de moi quand j’avais onze ans, j’ai eu de la fièvre.

Elle s’en souvenait maintenant. C’était un garçon agréable, très poli et il avait l’air d’être resté le même. Il valait mieux de toute façon, sinon la paix aurait été ébranlé, comme l’aurait dit Richard.

-Oui, comment vas-tu ?

-Très bien. Pourquoi es-tu là ?

-Je voulais faire part de quelque chose à Richard. Et toi ?

-Moi aussi.

-De quoi s’agit-il.

Il ne répondit pas. Il avait l’air gêné. Ils attendirent, sans plus rien se dire, puis Davy décida de partir, en disant qu’il reviendrait plus tard. Isabelle resta dans la maison. Elle s’assit sur un siège. Le fait d’avoir revu Davy lui fit remarquer que même ici, au Triangle, il y avait des gens que l’on connaissait, mais avec qui on parlait rarement. Le contact se perdait, puis réapparaissait lors d’un bref instant, quand on se croisait, puis se perdait à nouveau. Personne n’avait finalement de vrai relation sociale dans cet endroit, sauf si on était amoureux.



A la montagne, Anthony questionna Diego sur comment se passait la vie ici en général, et aussi quand on y avait une famille. Il lui répondit que c’était fabuleux, et que d’avoir une famille rajoutait du bonheur en plus. Anthony l’écoutait, mais il sentait en même temps la colère grandir en lui, de plus en plus, et commençait à diriger sa main vers son couteau.



Davy revint avec deux autres personnes : Alexandre et Axel. Ils saluèrent Isabelle et elle les salua. Elle se demanda pourquoi ils voulaient voir Richard. Ce dernier finit par apparaître, surpris qu’autant de monde l’attendait. Davy parla le premier :

-Richard, c’est très important, c’est à propos de…

Mais il se tut. Isabelle remarqua à nouveau sa gêne : apparemment, il ne voulait pas parler de ce qui le préoccupait en sa présence. Davy s’approcha de Richard pour lui murmurer quelque chose à l’oreille. Richard hocha la tête, puis se tourna vers Isabelle.

-Peux-tu nous laisser un instant s’il te plaît ?

-Oui, bien sûr, pas de problème, je reste dehors, à côté.

-Merci, c’est gentil.

Elle se dirigea vers la porte pour sortir. Elle connaissait Richard depuis longtemps, il avait l’air contrarié, ce qui n’est pas normal quand on vit au Triangle, mais elle ne voulait pas en rajouter. Elle savait qu’elle finirait par avoir une explication. Après tout, se disait-elle, il n’y a pas de secret à cacher ici. C’est un endroit paisible, sans aucun souci à redouter.





VII




Marie entra dans la chambre. Elle vit Anthony jouer avec Méni, un mini yorkshire. Eux deux s’adorait. Marie avait vécu dans l’autre monde avant d’arriver au Triangle, et avant elle avait remarqué que les gens adoraient leur animal de compagnie, et eux adoraient leur maître. Elle avait mis cela du fait que les animaux n’avaient pas le don de parole, et qu’ainsi il ne pouvait y avoir d’échanges de mots blessants, d’insultes comme entre les êtres humains. Mais en voyant Anthony et Méni ensemble, attachés l’un à l’autre, alors qu’ici les animaux ont le don de parole, elle vit que cela n’enlevait rien à la profonde amitié qui se liait entre eux deux. Et c’est ce qu’il lui faisait peur, elle avait réussit à se débarrasser de ce chien auparavant, mais les conditions étaient différentes.

-Ca va bien Marie ? demanda Anthony.

Elle ne bougeait plus depuis qu’elle était entrée. Elle sortit de ses pensées.

-Oui très bien, mon chou. Et toi Méni ?

-Très bien, merci, répondit-il, le sourire aux lèvres. On s’amusait Anthony et moi.

-Oui, j’ai remarqué. Excuse-moi, mais pourrais-tu nous laisser, c’est…

-Oui, bien sûr. Je vais aller voir Dino. A plus tard Anthony.

-A plus tard.

Debout sur ses petites pattes, Méni quitta la pièce, en courant à moitié. Marie se tourna vers son élève, assit par terre.

-J’aimerais que l’on reprenne notre conversation de ce matin, si tu veux bien.

-Oui.

-As-tu eu le temps de réfléchir un peu ?

-Oui, mais je n’ai pas envie de vivre cela. Je suis bien où je suis. J’aime mes parents.

-Oui, mais tu apprendras à ne plus les aimer. (Son ton se faisait un peu plus dur.) Je ne sais pas si il mérite d’être tes parents…

Anthony voulut parler, mais elle lui fit signe de ne rien dire et continua :

-… Sont-ils vraiment là pour toi ? Je veux dire, personne ne manque de rien ici, on peut tout faire, sauf des crimes. Et ce qu’ils te font subir en est un, même si le Triangle ne le considère pas comme tel. Et pourtant. Ils t’abandonnent, ils ne sont pas si souvent avec toi, comme tu pourrais le penser. N’ai-je pas été plus proche de toi qu’eux ?

-Si, mais ce n’était pas évident, ils ne pouvaient pas assister à ces séances.

-C’est ce qu’ils ont voulu te faire croire, mais c’est faux. A maintes reprises je leur ai proposé de rester, mais ils ont refusé à chaque fois. Ils préfèrent être tous les deux, à préparer leur plan.

Anthony fut abasourdit.

-Quel plan ?

-Excuse-moi, je vais trop vite dans mon explication.

Elle reprit.

-Ce sont tes parents, tu les aimes, c’est normal. Mais ils ne sont pas ceux que tu crois.

Il voulut intervenir, mais elle le coupa à nouveau.

-Ce sont… des criminels.

Il se leva, furax.

-Comment oses-tu dire ça ? Tu n’as pas le droit !

Il sauta sur elle de colère, mais elle le repoussa facilement. Il voulait la frapper, mais se souvint d’un de ses cours, un des commandements qu’il doit respecter : ne jamais être en colère et en rejeter toute forme.

-Je peux te prouver que j’ai raison. Il faut juste qu’on attende qu’Anthony revienne. Tu sais, c’est celui qui est venu ce matin.

Bizarrement le jeune Anthony retrouva son calme.

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fumsek
Fumsek
Fumsek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 22
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Jeu 28 Fév - 22:25

J'aime bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troy Evans
Godric Gryffondor, auror et prof de potion
Godric Gryffondor, auror et prof de potion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 155
Age : 24
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/11/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Ven 29 Fév - 15:33

moi ossi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kdeiveigno
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
prof de magie blanche, prof d' arithmancie et personnel d' honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 293
Age : 27
Gallions : Infini
Force magique :
100 / 100100 / 100

Chance de lancé d\' un sort :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Caractéristique
Baguette:
Animagi:
Patronus:

MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   Dim 20 Avr - 23:01

Oui moi aussi... oups faudrait peut-être que je mette la suite!!!

_________________
Push me, and then just touch me, so I can get my SATISFACTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kdeiveigno: Du paradis à l'enfer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BANSHEE ? « On ira tous au paradis foutre l’enfer. »
» Elle est, ton paradis et ton enfer.
» [RP] Pastorale de Milet
» Terrae: Portail de l'Enfer ou du Paradis?
» DEREK (+) Tu es mon paradis, mais je suis peut-être ton enfer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Interactif :: Autres :: Bibliotheque :: Fanfic's des élèves et du perso'-
Sauter vers: